Alors que les mois se suivent et ne se ressemblent pas sur le front des chiffres de l'emploi en France, le département de Haute-Garonne fait figure de bon élève.

Dans un de ses rapports, la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) s'attarde sur les chiffres du chômage de septembre. Personne n'a pu passer à côté de cette information: les chiffres du chômage présentent une embellie notable sur l'ensemble du territoire. Un nombre de chômeurs en baisse de 1,9% par rapport au mois d'août, un taux de chômage en recul de 0,3 points sur le dernier trimestre... Il y a un mieux..., même si malheureusement chacun peut également constater que ce mieux n'est pas constant. En étudiant les chiffres sur un an, la situation n'est effectivement pas réjouissante avec un nombre de demandeurs d'emploi en hausse de 2,1%.

En Haute-Garonne, le tableau est tout autre: le département faire clairement figure de bon élève et présente des résultats bien meilleurs aux résultats nationaux. Ainsi, le nombre de demandeurs d'emploi à baissé de 2,5 % sur le dernier mois et de 3,6% sur 1 an! 22000 personnes en recherche d'emploi ont ainsi trouvé un travail sur les 12 derniers mois et, fait notable, le BTP a cessé de faire disparaître des emplois (quand le bâtiment va...). L'intérim a également repris des couleurs avec une progression de 15%. Les offres d'emploi publiées ces trois derniers mois en Haute-Garonne ont de leur côté augmenté de 11 % par comparaison à la même période en 2015. Même la durée du chômage est en baisse notable avec une moyenne de 305 jours en 2016 contre 439 en 2015. Souhaitons que comprendre le pourquoi de ces chiffres est une priorité pour tous les candidats à la présidence de notre chère république. Comment de tels écarts peuvent-ils être constatés entre un département et un territoire national? D'autant que ces écarts sont constatés sur un période suffisamment longue pour être pris au sérieux. Alors, que se passe-t-il en Haute-Garonne?